Policier

Septembre Rouge d’Anders Bodelsen

Søren est mort dans lors d’un glissement de terrain en montagne. Sa femme Vera l’a identifié sans le moindre doute, tous l’ont pleuré, puis ont fait leur deuil. Et les années ont passé… Mais alors qui est cet homme que Jens a cru voir dans une station-service où il s’était arrêté par hasard ? Convaincu d’avoir reconnu son frère – bien vivant – Jens va tenter de comprendre qui était vraiment Søren et quels secrets pourraient l’avoir obligé à disparaître.

Éditions Folio Collection Policier

Anders Bodelsen
Policier
23 octobre 2014
288 pages 

 Chroniqué par Nessa

J’avais énormement hâte de me plonger dans ce premier partenariat avec les Editions folio et j’ai choisi ce roman de part son résumé si alléchant.
Soren est mort il y a maintenant 5 ans lors d’une mission, sa femme l’a identifié et son absence fait encore aujourd’hui des ravages. Mais un jour son frère Jens croit le reconnaitre dans une station service. Le choc, était ce lui?  un sosie? une  hallucination?
Jens ne sait plus que penser et il n’a d’autres solutions que d’appeler Vera, la veuve de son frère qu’il n’a plus vue depuis plus de 3 ans.
Les premiers chapitres du roman sont intrigants et motivant, on se demande vraiment si le frère est mort, ce qui s’est passé et qui le Jens a t il bien pu voir? On se pose beaucoup de questions sur qui est qui et qui fait quoi et pourquoi. En effet l’auteur reste vague pendant de nombreux chapitres. On ne comprend que plus tard comment est mort Soren et cet aspect de brouillard m’a beaucoup plu car je me sentais transporté par la plume de l’auteur et je savais qu’à un moment ou à un autre j’allais subir la révélation.
Là ou le bas blesse pour moi c’est lorsque l’auteur a intégré des éléments politiques dans l’histoire. L’auteur est est un écrivain, journaliste, scénariste et acteur danois et donc déjà je ne connais absolument pas le pays mais encore mois la politique interne. J’avoue que cet aspet là du roman m’a un peu freinée et m’a un peu effrayé dans ma lecture. J’ai essayé de m’intéresser et comprendre de quoi on parlait mais vraiment, la politique et moi ca fait 3.
J’ai donc tenté de faire abstraction de ce’t aspect là du roman mais j’ai été déçue par l’histoire qui n’était pas celle que j’attendais. Attention si l’on fait abstraction de cela, le roman est génial : La plume de l’auteur est fluide, agréable et géniale à lire, le rythme est soutenu, l’histoire tient parfaitement la route, …Bref un roman à lire si la politique danoise et nordique ne vous fait par peur.
Un roman court, soutenu et bien mené. Un aspect politique malheureusement trop invasif.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Septembre Rouge d’Anders Bodelsen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s